Les milieux naturels

COURS D'EAU

cours deau

Le territoire du SAGE présente un réseau hydrographique varié et dense. Il est composé pour la plus grande partie du bassin versant du Léguer (495 km2) et d’un ensemble de ruisseaux côtiers dont les plus importants se situent sur les bassins versants de la Lieue de Grève (le Yar et le Roscoat notamment). Les cours d’eau du territoire accueillent de nombreuses espèces animales et végétales parmi lesquelles des peuplements piscicoles (Truite fario, Lamproie de Planer, Chabot), dont des migrateurs (Saumon Atlantique, Truite de mer, Anguille européenne, Lamproie marine, Grande Alose) et des mammifères aquatiques (Loutre d’Europe, Campagnol amphibie, etc.)

> Fonctionnement hydrologique des cours d'eau (vidéo animation)

ZONES HUMIDES

LES MILIEUX NATURELS 10

Les zones humides sont des milieux aux conditions particulière (prairies, landes, tourbières, etc.).
Elles sont à l’origine d’un patrimoine naturel riche et diversifié.

 

Les fonctions des zones humides sont multiples :
• Rechargement des nappes
• Régulation des crues
• Épuration des eaux
• Conservation des sols
• Source de biodiversité
• Source de production

 
LES MILIEUX NATURELS

 

 

BOCAGE

LES MILIEUX NATURELS 7

Paysage façonné et géré par l’Homme, le bocage désigne un système de talus et de haies organisés en réseau : la maille bocagère. En plus de ses fonctions sociale et paysagère, la maille bocagère contribue à l’infiltration de l’eau et à la conservation des sols en freinant les eaux de ruissellement et joue un rôle tampon contribuant à l’épuration de l’eau. Le bocage est source de biodiversité et de production (bois, fruits, etc.) et permet l’amélioration des productions agricoles (auxiliaires, diminue la vitesse du vent, etc.).

La modernisation des pratiques agricoles, l'urbanisation, les politiques d’aménagement, les aléas climatiques, etc. ont entrainé une perte importante de linéaires bocagers dans les années 60. Depuis quelques années, la menace la plus importante est la dégradation du bocage par vieillissement et par manque d’entretien.

La valorisation de la gestion durable du bois de bocage (filière Bois Energie, active sur le territoire), le programme européen de reconstitution du bocage (Breizh bocage), les plans de gestion du bocage (PGB), l’inventaire et la protection du bocage dans les documents d'urbanisme... permettent de limiter la dégradation et favoriser le renouvellement du maillage bocager.

LES MILIEUX NATURELS 9

LES MILIEUX NATURELS 6

LES MILIEUX NATURELS 5

 

LITTORAL ET ESTUAIRES

Le littoral occupe une place importante sur le territoire du SAGE Baie de Lannion, tant du point de vue
de l’étendue géographique de cette zone qui s’étend sur un linéaire côtier de près de 128 km (îles comprises), que de son rôle écologique, social et économique.

Le littoral du SAGE Baie de Lannion présente des écosystèmes riches et variés : côtes sableuses, côtes rocheuses, multitude d’îles et îlots dont les plus connus sont ceux de la réserve naturelle des Sept Iles… qui offrent une diversité d’habitats pour un grand nombre d’espèces : oiseaux migrateurs (macareux moine, fou de Bassan,...), mammifères aquatiques (marsouins, phoques gris,...).

LES MILIEUX NATURELS 2 LES MILIEUX NATURELS 1 LES MILIEUX NATURELS 3
LES MILIEUX NATURELS 4 En raison de ses particularités physiques et hydrologiques,
l’estuaire du
Léguer possède un hydrodynamisme très différent
de celui des masses
d’eau côtières. L’estuaire se remplit à chaque
marée et se vidange en
quasi-totalité lors des forts coefficients.

Différents outils permettent de mettre en évidence les objectifs de protection et de préservation de ces
milieux
et les moyens pour y parvenir : gestion, information et sensibilisation (Natura 2000 (Côte de Granit Rose et Archipel des Sept Iles), sites classés et inscrits, domaine du Conservatoire du Littoral, espaces naturels sensibles, etc.)

Le littoral est soumis à une forte emprise urbaine et à des pollutions d’origines maritime ou terrestre.
La zone littorale est également soumise localement à des risques naturels tels que le risque de submersion marine et d’érosion côtière qui pourraient s’accentuer avec le réchauffement climatique.

 

LES ORIENTATIONS ET OBJECTIFS FIXES DANS LE SAGE APPROUVE 

Enjeu 3 : Protéger les patrimoines naturels pour maintenir et valoriser le bon fonctionnement des milieux aquatiques

La CLE fixe comme objectifs d’atteindre et de maintenir le bon état écologique des masses d’eau (incluant l’état biologique et l’état hydro-morphologique) en intervenant notamment sur :

-        la restauration des habitats

-        le rétablissement de la continuité écologique

-        la préservation, la restauration et la gestion des têtes de bassins versants

-        la préservation et la valorisation des fonctionnalités des cours d’eau, des zones humides et du bocage

-        la prévention des impacts négatifs potentiels sur la ressource en eau liés à de nouvelles activités (par exemple, les activités minières)

La protection des écosystèmes littoraux et terrestres, en s’appuyant en particulier sur les outils de protection et de reconnaissance (Natura 2000, espaces naturels sensibles, espaces remarquables de Bretagne, labellisation « rivière sauvage », etc.), contribue à la qualité des masses d’eau littorales et de surface et à la stratégie de développement de la Baie de Lannion.

 

Le REGLEMENT fixe les règles permettant d’atteindre ses objectifs. Une fois approuvé, le règlement et ses documents cartographiques sont opposables aux tiers: toute personne publique ou privée désirant réaliser des installations, ouvrages, travaux ou activités devra s’y conformer.

=> Règle 3 : Encadrer les nouveaux projets conduisant à la destruction des zones humides

 

 

 

 Orientations et des objectifs du Plan d'Aménagement et de Gestion Durable (PAGD):

Enjeu 3 : Protéger les patrimoines naturels pour maintenir et valoriser le bon fonctionnement des milieux aquatiques

Orientation 16 : Ne pas remettre en cause l’atteinte ou le maintien du bon état écologique

Disposition 40 : Associer les structures porteuses du SAGE et des contrats de bassins en amont des projets

Disposition 41 : Eviter les nouvelles artificialisations des cours d’eau

Orientation 17 : Lutter contre les espèces invasives

Disposition 42 : Eviter la propagation des espèces invasives

Orientation 18 : Préserver et restaurer la fonctionnalité des cours d’eau

Disposition 43 : Valider et compléter les inventaires des cours d’eau

Disposition 44 : Protéger les cours d’eau dans les documents d’urbanisme

Disposition 45 : Améliorer la fonctionnalité des cours d’eau et des espaces associés

Disposition 46 : Eviter la dégradation des berges et du lit mineur par le bétail

Disposition 47 : Sensibiliser les pratiquants d’activités de pleine nature pour le respect de la ressource en eau et des milieux

Disposition 48 : Communiquer sur l’intérêt de cours d’eau en bon état

Orientation 19 : Rétablir la continuité écologique

Disposition 49 : Achever le diagnostic des obstacles et élaborer des scénarios par ouvrage

Disposition 50 : Définir un plan pour la restauration de la continuité écologique

Disposition 51 : Etablir les taux d’étagement et de fractionnement des masses d’eau et définir les objectifs à atteindre

Disposition 52 : Accompagner les propriétaires et gestionnaires d’ouvrages dans la restauration de la continuité écologique

Orientation 20 : Préserver, restaurer et gérer les têtes de bassin versant

Disposition 53 : Caractériser et hiérarchiser les têtes de bassins versants

Disposition 54 : Gérer et restaurer les têtes de bassins versants

Orientation 21 : Protéger et gérer les zones humides

Disposition 55 : Protéger les zones humides à travers les documents d’urbanisme

Disposition 56 : Eviter toute dégradation des zones humides

Disposition 57 : Assurer une gestion adaptée des zones humides

Disposition 58 : Communiquer sur les enjeux de préservation des zones humides

Orientation 22 : Protéger et valoriser le maillage bocager (haies et talus)

Disposition 59 : Préserver la maille bocagère ayant un rôle stratégique sur la gestion de l’eau à travers les documents d’urbanisme

Disposition 60 : Accompagner les acteurs locaux dans la préservation de la maille bocagère

Disposition 61 : Entretenir, gérer et reconstituer la maille bocagère

Disposition 62 : Favoriser la valorisation économique pour une gestion durable du bocage